Comment les artisans-commerçants de Saint-Léonard de Noblat préparent-ils « l’après 11 mai » ?

Mis en difficulté par la crise du Covid-19, les artisans-commerçants miaulétous sont accompagnés par l’association des artisans, commerçants et professions libérales de Saint-Léonard de Noblat (AVEC). Cette dernière utilise de nouveaux outils, tout en pensant à l’après 11 mai.

Voir disparaître des commerçants et artisans. Une perspective qui préoccupe Carole Pagès. « A priori, tout le monde pourra rouvrir après le 11 mai et la fin du confinement. Mais les 2-3 mois qui viennent feront la différence. Les commerçants auront besoin de retrouver rapidement un vrai rythme commercial », prévient la présidente de l’association des artisans, commerçants et professions libérales de Saint-Léonard de Noblat (AVEC).

La crise sanitaire du Covid-19 fragilise les professionnels miaulétous. « Surtout les commerces non-alimentaires, contraints de s’arrêter pendant le confinement », insiste Carole Pagès. « Ce sont des situations ténues, fragiles et périlleuses. L’État ne versera pas ses aides ad vitam aeternam. Il faut que l’activité redémarre pour que les commerçants puissent payer leurs charges et leurs stocks de marchandises. »

Des chèques-cadeaux à commander

Les commerçants plient, mais ne rompent pas. En partie grâce à l’association AVEC. Dès le début du confinement, instauré le 17 mars pour enrayer l’épidémie du nouveau coronavirus, l’association s’est occupée de tous les professionnels de la commune.

Tout d’abord avec la création d’un site internet. Une plateforme permettant d’acheter des chèques-cadeaux, à dépenser en boutique jusqu’au 31 décembre. « Il n’y a aucune commission, que ce soit pour le vendeur ou l’acheteur. Je m’occupe de transmettre par mail la facture qui fait foi de chèque-cadeaux aux acheteurs, ainsi que les coordonnées de ces derniers aux vendeurs. Quant aux commerçants, ils récupèrent quand ils veulent l’argent issu de ces commandes », détaille la présidente de l’association AVEC.

Carole Pagès : « Nous avions déjà l’idée de mettre en place ce système de chèques-cadeaux, juste avant Noël prochain. L’objectif est de motiver les entreprises et entités publiques à acheter en consommant local. Ce site internet est l’opportunité de mettre en avant les chèques-cadeaux, et de familiariser tout le monde avec. »

Une source de motivation

En plus de permettre aux commerçants de gagner un peu d’argent, le site représente une source de motivation pour les 18 commerçants et artisans qui y sont inscrits. « C’est un soutien psychologique », affirme Carole Pagès, également propriétaire de la maison d’hôte Le Jardin des Lys. « Ils voient que les clients pensent à eux et les soutiennent. »

Un lien que les commerçants maintiennent de leur côté, même le rideau baissé. « Nous les avons incités à poursuivre leur communication sur les réseaux sociaux pendant le confinement. On a aidé certains à créer et alimenter leur page Facebook. On leur a donné des astuces pour diffuser des photos et vidéos, afin de faire vivre au mieux leurs activités. Nous diffusons aussi beaucoup d’images des commerçants sur notre page Facebook depuis le début du confinement », raconte Carole Pagès.

De nouveaux clients à ne surtout pas perdre

L‘association AVEC a aussi encouragé les commerçants à opter pour la livraison à domicile ou le drive piéton. « Les commandes sont passées à l’avance. Aucun client n’entre dans le magasin et il n’y a jamais plusieurs clients en même temps. Beaucoup de professionnels ont pu rouvrir grâce à cela, comme le fleuriste ou les restaurateurs. C’est un moyen de limiter la casse, tout en respectant le confinement. Et aucun ne facture la livraison », poursuit Carole Pagès.

Carole Pagès : « Nous communiquons régulièrement aux commerçants les aides dont ils peuvent bénéficier. Nous réalisons des commandes groupées de masques, gants et flacons de gel pour équiper les professionnels sans qu’ils paient trop cher. Nous mettons également en relation, grâce à la mairie, les commerçants avec les volontaires qui souhaitent les aider bénévolement. »

De nouvelles personnes profitent de ce confinement pour se faire livrer et découvrir les commerces locaux. « Ce sont des gens confinés chez eux et qui travaillent ailleurs en temps normal. De ce fait, ils ne consommaient jamais nos produits, observe Carole Pagès. L’enjeu pour nos commerces sera de garder cette nouvelle clientèle, en faisant en sorte qu’elle ne reprenne pas ses anciennes habitudes après le 11 mai. »

Une tombola pour provoquer des achats 

Pour ce faire, Carole Pagès prône notamment l’instauration de plans de fidélisation. « Tous les commerçants pensent que cette crise offre une confiance pour la proximité. Les nouveaux clients peuvent favoriser la dynamique commerciale nécessaire après le confinement. »

Un « après 11 mai » sur lequel travaille déjà l’association AVEC. « Le 15 mai, une animation est programmée en magasins pour la Fête des mères, prévient Carole Pagès. Il s’agit d’une tombola, avec des bulletins à remplir en boutique puis à déposer dans une urne. Il y a 500 euros de chèques-cadeaux et une journée relooking de 300 euros à gagner ! L’objectif, c’est de provoquer des achats et des visites chez les commerçants. Mais aussi d’encourager les habitants à nous soutenir. »

Les restes du confinement …

Pour ces mêmes raisons, des animations similaires sont prévues pour la Fête de la musique puis tout l’été. De nouveaux jeux-concours qui permettront notamment de remporter un vélo de course, des places de concerts et d’autres chèques-cadeaux. 

Carole Pagès : « Il faudra que les commerçants rassurent leurs clients, en communiquant sur le fait qu’il n’y a aucun risque sanitaire pour eux à se déplacer en boutique. »

Les commerçants retiennent aussi les enseignements des dernières semaines pour mieux repartir. « Ils réfléchissent aux changements à opérer. Ils garderont les livraisons à domicile, car la demande est importante. Ils vont entrer dans l’ère du numérique pour communiquer, mais aussi travailler encore plus ensemble », annonce Carole Pagès. Les cendres positives du confinement. Indispensables pour le commerce de proximité.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s